Livres de Cuchi White

• L’œil ébloui, préface de Georges Perec, Le Chêne, Paris, 1981.
• Rêveuse Riviera, texte de Michel Butor, Herscher, Paris, 1983.
• Villages perchés de Provence et de la Riviera, préface de Louis Nucera, Arthaud, Paris, 1988.
• La Durance, paysages en regards, avec Gabriele Basilico, sous la direction de Sylvie Grange, conservatrice, musées de Cavaillon/Colcabée.
• Sentiers douaniers de Bretagne, texte de Dominique Irvoas-Dantec, Ouest-France, Rennes, 1995.
• Cuchi White, Un viaggio tra le illusioni della realtà, texte de Lucia Miodini, collection Gli archivi della fotografia, CSAC Università di Parma/ Skira, Milano, 1995.
• Viaggi : Italia, 1949-1953, Éditions Pelitti associati, préface Giovanna Calvenzi.

Livres d’artistes

The Astonished Eye, poèmes de Carla Heffner, Paris, 1978.
• Art in the light of Day, texte de Carla Heffner, Paris, 1981.
• Trompe-l’œil, poèmes de Georges Perec, Paris, 1978.
• Les yeux perdus, texte de Michel Butor, Paris, 1980.
• White visions, texte de Maurice Roche, 1980.
• Una Passeggiata, de Gérard Wajeman, 1980.
• Du Torpide, pensées nocturnes et disjointes, texte de Robert Pujade, 1990.

 

Ouvrages collectifs

• Chroniques contemporaines : des femmes photographes racontent, préface de Robert Doisneau, texte de Christian Caujolle, musée d’histoire contemporaine, BDIC, 1993.
• Contrastes, photographies de la ville de Nice par Gabriele Basilico et Cuchi White, texte de Xavier Girard, préface
de Louis Nucera, Entreprise Nicoletti, 1994.
• Nos mères, portraits de 72 femmes par leur mère, Viviane Esders,
La Martinière, 1997.
• Giardini In Europa, Essegi, 1988.

 

Catalogues d’expositions

• Viaggio in Italia, sous la direction de Luigi Ghirri, Alessandria, 1984.
• Cuchi White, « La vita finta : da Caserta a Las Vegas », Palazzo Reale di Caseta, Artepresente, Caserta, 20 avril-20 mai 1985.
• Explorazioni sulla via Emilia, Reggio Emilia, 1 février-9 mars 1986.
• Cuchi White, mémoires arlésiennes, musée Réattu, Arles, 30 avril-22 juin 1986.
• Cuchi White, demeures en partance, Biennale internationale, Nice, 1989.
• Caserta Versailles, avec Luigi Ghirri, Bologna, Associazione Culturale italo-francese, mars-avril 1990.
• Cuchi White, Viaggi : Italia, 1949-1953, sous la direction de Carla Boni en collaboration avec Giovanna Calvenzi, Milan, Bel Vedere Fotografia, 29 septembre-29 octobre 2011.

 

À propos de Cuchi White

Alain Desvergnes, Le trompe-l’œil d’aujourd’hui. Sur des photographies de Cuchi White, École nationale supérieure de la Photographie, Arles, 1980.
Michel Nuridsany, « Les illusions retrouvées », dans Le Figaro, 25 septembre 1981.
Frédéric Vitoux, « L’œil ébloui », dans Le Nouvel Observateur, 10 décembre 1981.
Hervé Guibert, « Trompe-l’œil », dans Libération, 15 octobre 1981.