De la Photo League de New York aux murs de l’Europe

Après des débuts de photographe dans la mouvance de la jeune génération de la Photo League de New York, Katherine Ann White quitte en 1952 son Amérique natale pour rejoindre à Florence l’artiste peintre italien Paolo Boni.
De la Toscane à Paris, en passant par la côte d’Azur, elle poursuit son œuvre de photographe sous le nom de Cuchi White, et invente sa propre perception de l’Europe de la seconde moitié du vingtième siècle. Par sa vision personnelle du monde, son œuvre raconte une artiste singulière, appréciée pour sa présence rieuse et enjouée, qui s’amuse et témoigne à la fois de tous ces miroirs trompeurs, illusions d’optiques, hasards ludiques, et autres boules à facette de la réalité qui nous renvoient à l’impermanence du réel.

Cuchi White à Bari en 1984. © Photographie Giovanna Calvenzi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *